L’amitié Kerouac-Gwernig

Habités par une énergie sauvage, deux Bretons se rencontrent à New York. Youenn Gwernig et Jack Kerouac vivent, de 1966 à 1969, une amitié aussi fraternelle que fulgurante. Leur correspondance en témoigne. René Tanguy relate, par ses images, l’ambiance d’une rencontre, d’une époque, où la liberté était un leitmotiv.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction