Vapeurs d’opium sur Brest la Chinoise

Pour son nouveau livre Brest l’insoumise, Roger Faligot a enquêté et trouvé de nouveaux matériaux pour présenter un petit monde étonnant. En avant-première, il offre aux lecteurs d’ArMen des aspects inédits du curieux cercle des Chinois de Brest à l’aube du XXe siècle.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Une Réaction à “Vapeurs d’opium sur Brest la Chinoise”

  1. texier

    nous sommes en pleine commémoration de la grande guerre 14/18.
    La Bretagne à payée un tribu énorme, rien qu’à observer la liste des soldats morts
    « pour la France » sur les monuments, allant du plus petit pays aux plus grandes villes dans les 5 départements.
    Il est dommage qu’ARMEN, qui a un potentiel de lecteurs n’ait pas pris le parti de faire connaître ce qu’a été cette période. il y avait matière à reprendre les évènements années par années, mois par mois et pourquoi pas, dans certain cas, jours par jours.
    seul sont en souvenir les militaires morts pour la France, et bien en est, mais pourquoi ne pas parler des familles, qui, comme chez moi, ont envoyé trois fils et un cousin germain entre 14 / 18, et par bonheur sont tous revenus…
    je pense qu’ARMEN a raté le coche.
    Louis Jean TEXIER

Ajoutez votre réaction