Gauguin, entre Japon et Bretagne

En cette année 2012, durant laquelle douze musées bretons ont honoré le Japon, l’historienne de l’art Denise Delouche souligne combien Paul Gauguin, amoureux à la fois des estampes japonaises et de la Bretagne, fut à la croisée des chemins. Si sa découverte des estampes japonaises a été capitale dans son évolution, son contact avec la civilisation rurale bretonne ne le fut pas moins.

Catégorie:
Art
Mots clef:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction