Jean-Luc Bannalec, derrière le commissaire, l’écrivain amoureux

Depuis mars 2012, cinq romans racontant les enquêtes du commissaire concarnois Dupin suscitent en Allemagne – mais également ailleurs puisqu’ils sont traduits dans quatorze pays – un exceptionnel succès en librairie comme à la télévision. L’un a dépassé les trois millions de livres vendus alors que les adaptations au petit écran − toutes réalisées en Bretagne − ont confirmé le lien solide qui s’est noué entre l’écrivain Jean-Luc Bannalec et une terre qu’il évoque toujours avec finesse. Aujourd’hui, personne n’ignore plus le coup de projecteur donné en Allemagne sur la région. Un écho que vont confirmer L’Inconnu de Port Belon, quatrième volume traduit en français qui sort en ce mois d’avril, puis le tournage à l’automne d’un sixième épisode sur la Côte de Granit rose.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction