L’Écosse, un an après

Le 18 septembre 2014, les Écossais se divisaient autour de leur indépendance. À 55 % des voix contre, les unionistes remportaient le référendum et ajournaient pour un temps les espoirs du parti nationaliste écossais, le snp. Alors que les résultats auraient pu sonner le glas du mouvement indépendantiste, force est de constater aujourd’hui qu’il n’en est rien. Sur les bancs du Parlement de Westminster comme dans les rues d’Édimbourg, les “45 %” font de la résistance.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction