Marie-José Chombart de Lauwe : Bréhat, l’île qui forge la résistance

Son impertinence et son insoumission ont irrité ses geôliers. Mais ces traits de caractère ont permis à Marie-José Chombart de Lauwe de tenir. Entrée en résistance depuis Bréhat, Tréguier et Rennes alors qu’elle n’a que dix-sept ans, cette jeune fille à la force de caractère granitique est déportée à Ravensbrück en 1943. De là-bas, elle voyait, sentait, racontait son île de Bréhat à ses codétenues. Ces images lui ont permis de rester debout et, à son retour, de reconstruire. L’île a été le témoin de toutes ses transformations. La Bretagne est le socle familial depuis plus d’un siècle.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction