L’enjeu de la transmission

Si la violence du xxe siècle a vu le nombre de brittophones presque divisé par cinq, le sort de la langue n’est toujours pas gravé dans le granit. L’enjeu culturel qu’elle porte mobilise encore et les dispositifs de son enseignement, certes perfectibles, n’ont jamais été aussi opérationnels.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

2 Réactions à “L’enjeu de la transmission”

  1. Beaubois Michelle

    Je suis d’origine bretonne et abonnée à Armen depuis le premier numéro. Extra!
    Félicitations aux auteurs. Merci. Kenavo! Michelle

Ajoutez votre réaction