Anaïs Kerhoas Des simples au goût de liberté

Anaïs Kerhoas cultive des simples depuis 2011. En 2014, le documentaire Anaïs s’en va-t-en guerre a donné écho à ses colères et aux affres de son installation agricole. Six ans plus tard, la jeune femme a trouvé à Sains une forme d’apaisement.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction