Gens de Glasgow & Édimbourg

Géraldine Lay aime photographier les passants comme s’ils étaient des figurants, la rue comme un théâtre à ciel ouvert. Au fil de ses photographies, une histoire se crée : mélange de fiction et de réalité. C’est en 2009, à l’invitation de Diaphane, Pôle photographique en Picardie, que Géraldine Lay séjourne pour la première fois à Glasgow. Elle y retourne à plusieurs reprises, ainsi qu’à Édimbourg. Notamment en 2013, à l’invitation du festival rennais Travelling, afin de compléter, au fil de ses promenades, sa série de portraits “North End”. ArMen l’a choisie pour arpenter l’Écosse urbaine.

Catégories:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction