Le beurre, une réalité bretonne

Il ne suffit pas de manger du beurre salé pour être breton, mais le raccourci a des racines anciennes. Plongée dans la petite histoire d’un produit laitier dont les soubresauts l’ont conduit à devenir essentiel au quotidien dans nos assiettes et exhausteur de goût apprécié des grands chefs. Grâce à un gâteau, le kouign-amann, son nom breton est désormais largement connu. C’est symbolique de ce double caractère de partage et de plaisir que le beurre a toujours incarné.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction