L’Amoco, 40 ans après et toujours maudit

À l’occasion de la sortie du documentaire L’Amoco, la réalisatrice Marie Hélia ouvre pour ArMen quelques pages de son carnet de tournage. Un regard sur le vif à Portsall, quarante ans après le naufrage du supertanker qui a souillé les côtes bretonnes pendant de longs mois avec deux cent trente mille tonnes de pétrole brut.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction